Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Les 5 commandements pour ne pas louper son enterrement de vie de jeune fille

La première des choses consiste à respecter les souhaits de la future mariée. Inutile de prévoir un strip-teaser si celle-ci vous a clairement dit qu’elle ne voulait pas voir de bob-buildé se dandiner devant elle. N’oubliez jamais que vous rigolez avec elle, et non pas d’elle! Cela parait surement évident pour beaucoup, mais hélas, bon nombre d’organisatrices imposent malgré tout des délires qui ne correspondent pas à la personnalité de la jeune fille qui enterre sa vie de célibataire, sous prétexte qu’on "doit tous passer par là"... Au diable donc les plaisirs des unes : seules comptent les envies de la future mariée !

Ensuite, il vous faudra impérativement inviter des personnes connues ET appréciées par la future mariée. Oubliez les pseudo collègues de travail et les amies perdus de vues depuis le lycée : concentrez-vous sur le cercle intime de celle qui enterre sa vie de jeune fille, sur les personnes proches et appréciées. Il est grandement préférable d’avoir un groupe de 6 personnes avec une dynamique sympa plutôt qu’un groupe de 22 filles, dont la plupart ne se connaissent pas et qui finissent, la plupart du temps, par scinder le groupe en 2 ou 3 autres groupes plus petits, plombant forcément l’ambiance.

Un enterrement de vie de jeune fille ne se prépare pas à la dernière minute ! Combien de clientes nous appellent le mercredi pour mettre au planning leur cours le samedi qui arrive? La probabilité pour que les plannings soient complets, que les restaurants le soient aussi, pour que certaines ne puissent finalement pas se libérer est trop importante pour tenter de s’y prendre au dernier moment. Il faut donc envisager les activités au moins 2 mois à l’avance, se mettre toutes d’accord sur le déroulement de la journée. Idem pour la budget : prévoyez tout et divisez par le nombre de participantes, en n’incluant pas la future mariée qui ne devra rien débourser ce jour-là !

Pour éviter d’avoir à prendre le métro ou la voiture à plusieurs reprises (vous éviterez d’ailleurs ce dernier mode de transport ce jour là, les risque de rester coincées dans les bouchons et les difficultés pour se garer à Paris sont importants), essayer de demeurer sur un seul secteur durant cette journée. Tentez, dans la mesure du possible, de rester dans un même quartier en sélectionnant, par exemple, votre salle de danse à proximité du restaurant, lui même établi pas très loin du club dans lequel vous finirez la soirée.

Enfin, privilégiez les activités de groupe (en respectant les gouts de la future mariée, comme dit plus haut). Cela permet à toutes les amies de participer à cette journée de manière conviviale, sans attendre que la future mariée fasse son trip. Avec les cours de danse collectif, c’est tout la troupe qui profite d’un moment de découverte et de bonne humeur.

Attention enfin à ne pas commettre d’erreurs pouvant compromettre radicalement cette journée ! Les choses à ne jamais faire :

  • enivrer le future mariée. Si une copine un peu pompette fait toujours rire, finir sa journée d’enterrement de vie de jeune fille à vomir sur le trottoir est beaucoup moins drôle.
  • inciter celle qui enterre sa vie de jeune fille a faire un graphiti dans la rue, à voler dans une boutique, a s’exhiber, juste pour se marrer un coup. Se retrouver au poste de police le jour de EVJF restera mémorable, mais surement pas pour de bonnes raisons...

Retrouvez plein d’activité sympa pour les EVJF a paris sur notre site !

A bientôt sur www.evjf-paris.com

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Pascal - 566 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page