Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

L'or en questions

Lorsque l’on parle d’or physique, il s’agit dans la plupart des cas de pièces de monnaie (Napoléon, Louis d’or...) ou encore des lingots.

Il s’agit, dans une définition plus générale, d’un métal précieux étant très recherché et ayant une grande valeur. C’est pourquoi nombreux sont ceux qui veulent acheter de l’or.

Ce dernier se trouve principalement en Australie et en Afrique du Sud, qui se partagent respectivement 26% des réserves minières.

60% de l’or utilisé est neuf, c’est-à-dire qu’il provient directement des mines et qu’il n’a jamais été utilisé auparavant.

28% de l’or provient du recyclage, et les 12% restants proviennent du déstockage net des banques centrales (c’est-à-dire qu’elles ont vendu plus d’or qu’elles n’en ont acheté, ce qui libère du métal pour d’autres usages.

L’or physique est de plus en plus apprécié pour épargner et investir. Cette habitude d’épargner en achetant de l’or date des anciennes générations, et est de moins en moins présente dans nos modes de vie.

L’idée de conserver chez soi une telle valeur, une telle somme d’argent en or peut laisser perplexe.

Pour que le marché de l’or ne soit pas sujet aux fraudes, chaque lingot est marqué, et dispose d’un numéro qui est attribué à lui et lui seul.

Grâce à ça, il est possible de tracer le chemin que parcoure un lingot, d’où il provient, s’il n’est pas faux...

Contrairement à ce que l’on peut penser, le marché de l’or reste vivace dans notre pays, malgré la cessation en 2004 de toute cotation de l’or en bourse sur le marché Parisien.

De nos jours, on peut voir que les épargnants échangent de l’or contre des euros.

L’attrait pour ce métal précieux progresse de plus en plus et séduit les Français.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Ludovic - 512 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page