Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Comment fonctionne l'assurance responsabilité civile ?

Qui dans sa vie n’a jamais entendu parler d’assurance responsabilité civile ? A n’importe quel ‚ge de notre existance, il y aura toujours un organisme nous demandant une couverture spécifique. Les particuliers sont concernés pour l’inscription à l’école, au collège, au lycée, et même dans l’enseignement supérieur.

Les propriétaires de logements et/ou de véhicules à moteur doivent également disposer d’une assurance responsabilité civile leur permettant d’être couverts en cas d’accident intentionnel comme une fuite d’eau qui viendrait ravager l’appartement de son voisin du dessous. Les professionnels ne sont pas oubliés par cette forme d’assurance puisque nombreux sont ceux d’entre-eux qui ont l’obligation de souscrire à un contrat d’assurance pour pouvoir exercer leur profession. Je profite de cette dernière phrase pour rappeler que les professionnels de la sécurité sont touchés par cette obligation.

Quelle est la finalité de la couverture ?

En souscrivant à une assurance responsabilité civile, le particulier ou le professionnel se couvre contre différents risques du quotidien ayant un ressort direct avec la responsabilité d’un individu, d’un objet qu’il possède, ou d’un bien immobilier dont il est propriétaire. En guise d’exemple, nous pouvons par exemple citer un verre resté sur le balcon et qui viendrait à tomber sur un passant lors d’un coup de vent.

Vous êtes donc responsable de ce verre qui a pu blesser le passant et êtes dans l’obligation légale d’indemniser le préjudice subit à la personne. L’assurance responsabilité civile vient donc garantir au particulier ou au professionnel le dédommagement de la somme qu’il devrait en toute théorie sortir de sa poche.

Qui n’est pas concerné par cette assurance ?

Les différentes réformes mises en place par le gouvernement ne cessent de cibler un public de plus en plus large vis à vis de la souscription d’une assurance responsabilité civile professionnelle et même d’ordre privatif. Il reste donc très peu de personnes qui n’ont pas l’obligation légale d’avoir cette forme d’assurance.

Cependant, elle est vivement conseillée quelque soit sa situation financière, sociale ou professionnelle. En effet, le moindre accident peut conduire à un remboursement si important que le responsable pourra toute sa vie et donner en héritage des dettes importantes à sa progéniture.

Qu’est-il conseillé de faire ?

Chacun est de toute évidence responsable de ses actes et personne ne peut obliger quelqu’un à prendre une assurance responsabilité civile sauf si le contraire est indiqué dans un contrat ou dans un texte de loi. Aussi, au vu de la petite somme à payer pour avoir une telle assurance, il est largement conseillé de la prendre le plus tôt possible.

Cependant, je vous invite à faire grandement attention à ne pas déjà être couvert. En effet, parfois, en prenant une assurance pour la maison, elle inclut automatiquement la responsabilité civile. Dans le même esprit, les assurances pour la voiture fonctionnent souvent de la même façon. Il serait assez inutile de payer plusieurs fois pour être couvert par plusieurs organismes dans le cadre des mêmes risques.

Où souscrire à l’assurance responsabilité civile ?

Prendre une assurance de ce type peut se faire par Internet, par téléphone, par courrier, ou directement en agence auprès d’un assureur spécialisé. Les particuliers et professionnels peuvent s’orienter vers plusieurs corps de métiers qui seront à même d’offrir l’assurance demandée. En effet, il sera possible de contacter un assureur, auquel cas, vous serez limité dans l’offre.

Par ailleurs, la deuxième solution est de contacter un courtier en assurance qui lui aura pour mission de rechercher la meilleure proposition sur le marché. Son rôle est souvent comparé à un comparateur de vols qui comme vous le savez, dresse une liste des meilleures offres en fonction des dates de départ, de retour et des villes concernées.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Sophie - 423 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page