Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Info ou intox, Google ne connait pas la vérité

On considère souvent le référencement comme une affaire de spécialistes du web.

Les clients ou les gens qui ne sont pas du métier s’imaginent qu’on est en relation avec Google et qu’on place nos sites en tête des moteurs de recherche à force de persuasion ou par quelques miracles insondables.

Les web masters et développeurs qui n’ont pas travaillé cette compétence et n’ont jamais cherché à affiner le référencement de leurs sites autrement qu’en polluant la balise meta keywords, se laissent à penser que nous sommes des écrivains ratés qui passent le plus clair de leur temps à reformuler sans cesse et à spammer le web pour glaner des liens.

Mais en fait le référencement c’est un jeu pour des grands enfants. Le web est vaste et Google est notre ami. En tant que référenceur nous avons tous pesté au moins une fois contre ce vilain grand méchant loup qui peut nous écraser d’un claquement de doigt, mais au fond il est notre meilleur ami. Qui sont Bing ou Yahoo sinon de vilains copieurs ou retardataires qui ne présentent qu’un faible intérêt !

Pourquoi un jeu pour les grands enfants et non pas un jeu d’enfants ?

Le référencement est comparable à un art martial, on s’améliore au fil du temps, on obtient une ceinture de différentes couleurs à chaque nouvelle compétence acquise, mais finalement ce n’est que lors du passage de la ceinture noire, là où on maitrise chaque aspect du référencement qu’on commence à apprendre et finalement à jouer.

Ensuite le jeu pour soit ou pour ses clients prend une tournure différente, l’appréhension de ne pas réussir à positionner un client en tête des résultats de Google devient un défi marrant. Car la question n’est plus « Dans combien d’annuaires miteux je vais devoir reformuler mes 255 caractères pour obtenir difficilement une 29e place contractuelle ? » mais elle devient « Qu’est ce que je vais utiliser pour positionner ce site sur cette expression ? ».

Et là le champ des possibles s’offrent à nous, l’imagination suffit à trouver des idées folles.

Un exemple récent, le SEO d’Ivisible, une petite agence web à l’Ile Maurice, démontre qu’avec une simple idée on peut très facilement positionner un site et même se permettre dans son cas, de faire des pieds de nez à ses concurrents, c’est drôle, c’est enfantin, c’est puisé au fond de son imagination.

Pour résumer son idée, créer un faux buzz pour s’appuyer sur la puissance des Digg et des sites de communiqué de presse. Loin d’être une mauvaise idée, car Google ne cherche pas la vérité, il cherche du contenu. Les sites de contenu sont eux aussi en quête de contenu, non dupliqué s’il vous plait.

Voilà donc comment utiliser des outils puissants pour le référencement jouer avec notre ami Google et nos concurrents.

Trop souvent on est en quête de vérité, d’exactitude et on n’oublie que non seulement Google, mais aussi l’internaute naviguent sur le web, absorbent des données mais que seul notre bon ami Google les retiens et personne n’a encore trouvé le moyen de lui insuffler la capacité, malgré son algorithme si puissant, de démêler le vrai du faux.

Et après ma belle mère me prend pour un informaticien qui n’a jamais le temps de s’amuser, si elle savait !

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Ludovic - 400 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page