Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Limiter les rejets de suie grâce au filtre à particules

Le filtre à particules plus communément appelé Fap par les mécaniciens, se généralise en première monte automobile, et depuis l’Euro V (norme sur les émissions de polluant des véhicules) les constructeurs automobile l’ont tous adopté pour limiter les rejets de suie due à la combustion du moteur.

Parmi les différences entre les filtres à particules utilisés par les constructeurs il faut retenir qu’il existe deux systèmes.

  • Les filtres à particules additives
  • Les filtres à particules sans additif supplémentaire.

Le premier système utilise un réservoir contenant un additif, en supplément du réservoir de gasoil. Cet additif est injecté dans le gasoil lors des phases de régénération du Fap. La régénération du filtre à particules consiste au nettoyage du filtre, en brulant les résidus de suie contenus dans le Fap. L’additif injecté aura pour rôle d’abaisser la température de combustion des gaz.

Le second quant à lui n’a pas de réservoir d’additif d’où un plus gros problème pour régénérer le filtre à particules.

Avec la vanne EGR, les catalyseurs,et l’apparition des pièges à NOx le filtre à particules devient indispensable dans la limitation des rejets de polluant, impliquant de nouvelles pannes sur nos automobiles.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Camille - 318 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page