Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

La maitrise de la lumière en reportage

Aujourd’hui les reflex numériques proposent des mesures de la lumière de plus en plus pointues, avec des aides lors de la prise de vue comme l’histogramme qui permet de valider un réglage pour l’exposition. Le travail du photographe lors du développement des RAW permet également de faire des ajustements.

Cependant, en reportage, malgré toutes ces aides à la disposition du photographe, rien ne remplace l’œil et l’intention. En effet, que ce soit en numérique comme en argentique, le choix quant à l’exposition n’est pas une donnée technique, c’est aussi un choix esthétique et un style. On peut privilégier dans certains cas une sous-exposition ou au contraire une sur-exposition et il est préférable que le photographe fasse ses choix plutôt qu’il laisse l’appareil les faire pour lui.

Réussir son reportage sur le plan esthétique, c’est privilégier une lumière en fonction du sujet et du lieu de prise de vue, mais également du regard du photographe. ¿ titre d’exemple, durant un reportage photo de mariage, le photographe s’inscrit dans une démarche de recherche de la lumière adéquate, celle qui correspond aux ambiances qu’il cherche à transcrire. Dans ce type de reportage, la réussite des photos de mariage se joue sur le terrain, le travail de post-traitement ne fait que bonifier, révéler une photo qui a déjà un potentiel.

Le travail du photojournaliste de mariage est la plupart du temps réalisé, en lumière naturelle ou ambiante, sans flash ni réflecteur. C’est lors de la prise de vue que le photographe doit choisir l’exposition en fonction de ce qu’il veut traduire, en prenant également en compte qu’il doit faire ses choix rapidement et anticiper afin d’être prêt à saisir chaque instant décisif.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Camille - 515 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page