Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Traitements contre la mérule

Traiter la mérule, un détestable champignon qui se nourrit du bois des maisons, nécessite de faire appel à des professionnels comme ceux de l’agence belge, Curatec, car il faut déterminer les zones à décontaminer et nettoyer avec une grande précision pour pas que la mérule redémarre, et qu’elle n’aille pas se déposer plus loin, pour continuer à faire d’importants ravages.

Dans un premier temps, supprimer l’humidité

Avant tout traitement de la mérule, il est indispensable de procéder aux mises « hors d’eau » de l’habitation, pour rétablir des conditions d’hygiène idéale dans la construction et ainsi de pouvoir garder ce milieu sain par la suite. Plusieurs étapes sont à respecter pour optimiser au maximum le traitement des champignons et moisissures.

Tout d’abord, il faut rechercher et supprimer la cause de l’humidité qui provoque l’infestation par la mérule. Ensuite, appliquer des revêtements imperméables sur toute surface en bois et pour finir une ventilation efficace est indispensable à supprimer l’humidité.

Mais ne vous inquiétez pas, les spécialistes de Curatec sont là pour s’occuper de toute la procédure, pour votre plus grande tranquillité d’esprit.

Le traitement du bois:

Lors du traitement de ce type de champignon bois, les parties contaminées doivent être largement dégagées et un traitement jusqu’à environ un mètre sera effectué.

Une telle opération nécessite l’utilisation de produits toxiques ce qui explique le recours à de vrais spécialistes, les bois contaminés devront être retirés et détruits alors que les bois sains seront protégés par application et injection de fongicides.

Le traitement des murs

Mise à part le bois, le traitement des murs est également obligatoire pour ne laisser aucun filament de cette lèpre des maisons, pour cela une injection d’un fongicide dans toute l’épaisseur du mur est essentielle.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Julie - 386 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page