Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Les apports conseillés en vitamine B12

La vitamine B12 ou cobalamine se trouve dans les produits d’origine animale. Les abats, notamment le foie de veau, et les coquillages sont parmi les aliments qui en sont les plus riches. Certains produits végétaux comme la pâte de soja fermentée - le miso - ou la spiruline présentent un apport non négligeable.

Des quantités différentes selon les organismes

L’apport nutritionnel recommandé varie selon les âges. En général, l’organisme n’en synthétise pas suffisamment pour éviter la carence surtout lorsque l’on ne consomme pas de produits animaux. Il convient donc d’en augmenter l’apport soit par un régime alimentaire adapté, soit par une supplémentation.

Les apports journaliers recommandés varient : celui du nourrisson est de 0,4 µg, celui de l’enfant de 7 à 9 ans est d’environ 1,4 µg, celui de l’adolescent de 13 à 19 ans est de 2,3µg, pour atteindre 2,4 µg à l’âge adulte. Les femmes enceintes 2,6 µg ou qui allaitent 2,8 µg ont des besoins supérieurs, ainsi que les personnes âgées 3 µg.

La vitamine B12 agit notamment sur le système nerveux et cardiaque. Elle a la propriété d’agir sur les troubles de l’humeur.

Des carences plus fréquentes chez les personnes âgées

La carence en vitamine B12 est souvent liée à un problème d’absorption stomacale. Une faible acidité gastrique rend son absorption difficile aux personnes âgées (10 à 30 % de la population).

Les personnes ayant adopté un régime végétarien ou végétalien, en raison de l’absence de consommation de produits carnés, sont sujettes à la carence. Les suppléments de potassium peuvent empêcher l’absorption de la vitamine, de même que la consommation régulière d’anti-acides. La supplémentation est déconseillée en cas de troubles cardiaques importants (infarctus du myocarde ou autres maladies cardiovasculaires).

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Camille - 353 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page