Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Tour de magie

S’amuser avec des tours de magie devient un loisir agréable. D’abord compliqués, le visiteurs saura épater l’auditoire. Il est pas nécessaire d’avoir une adresse particulière par contre il faudra répéter longuement et apprendre les tours de magie devant un miroir.

Un appel à voyager dans un univers d’humour et d’originalité, un magicien fait la joie du public avec des tours originaux ou entrainement et plaisanterie donnent un gracieux mariage. Mystère et rire sont la recette d’un spectacle réussis par l’agent artistique. Parfait pour les gens qui aiment de se faire surprendre.

On a lu dans un livre anglais, un article au sujet d’un tour de magie. L’auteur donne plusieurs moyens de faire ce tour. Mais ce qui a fortement étonné, en lisant un autre recueil, ce fut d’apprendre qu’il existait maintenant, un véritable truc pour faciliter l’exécution de cette expérience si on peut se permettre ce néologisme. Il s’agit en l’espèce d’un petit tube ou cylindre de métal dans lequel on passe un pouce, ce qui a pour effet de paralyser le serrage de la ligature. En se promenant sur ce site, on découvre ce tour de magie expliqué.

On ne voulut d’abord, pas croire que ce tour existait. On est allé aux renseignements et on a vu l’objet, cela existe. Quel est l’opérateur assez audacieux, pour ne pas dire assez fou, pour oser présenter à un spectateur ses deux pouces dont l’un porte une cuirasse qui ne se voit pas plus que le nez au milieu du visage. Pour se servir une expression assez connue pour que l’on ne se fatigue pas à en chercher une autre.

Un professionnel intervenant en tant que magicien dans un tour de magie de cartes à qui on parlait de cela au hasard d’une rencontre expliqua que ce nouvel outil était employé sur la scène. Mais cela n’empêche pas le spectateur qui vient pour attacher, de voir le truc. Ah mais voilà, dit un magicien : Au théâtre celui qui vient attacher est un compère. Mais alors, dit-on, s’il y a un compère, il n’a qu’à attacher avec des cordes élastiques, ce serait plus simple et le truc deviendrait inutile tandis que c’est précisément quand on se sert du truc de magicien que le compère devient indispensable.

C’est un curieux cas de double emploi, on ne saisit pas très bien la finesse de cette combinaison, que l’on trouve bizarre. On n’a peut-être pas l’entendement très ouvert, il faudra certainement quelques nouvelles explications pour comprendre une chose qui, jusqu’à présent paraît tout à fait au-dessus de la portée. Pour le moment on préfère attendre et ne sens nullement disposé, pour faire un tour, à se fourrer le doigt dans un tuyau.

On a bien assez des occasions qui se présentent de se le fourrer dans l’œil. On a beau y réfléchir, on trouve çà plus fort que de faire la chasse aux pièces avec des rondelles de caoutchouc, ou de se servir d’une queue de billard en guise de baguette magique.

En conclusion, on essaye de donner à l’amateur les ficelles pour connaître de bons tours de magie. Comme des tours avec des pièces ou avec des foulards.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Sophie - 664 lectures
Site Internet : http://www.tour-de-magie.info/

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page