Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Bazarchic

Les catégories bénéficiant de ventes privées

Vêtements de mode, bijoux, cosmétiques... Le gente féminine fût la première régalée par le concept de la vente privée.

Devant le succès fulgurantde ce commerce moderne, la clientèle masculine a ensuite été visée avec des montres, des costumes, des articles de sport de grandes marques... De nos jours, la majorité des articles qui font l’objet d’achats réguliers se retrouvent en compétition sur le web, à des tarifs allant jusqu’à 90% moins cher : jardinage, aliments, billetterie... Rien ne manque !

Vente évènementielle inattendue : immobilier et voitures ?

Aussi incroyable que cela puisse paraître, des maisons et appartements attendent preneurs sur des sites de vente évènementielle spécialisée en immobilier. Comment est-ce possible ?

La plupart des biens mis en vente sont neufs, et les tarifs compétitifs permettent aux investisseurs de ne pas perdre d’argent : pour cela, villas et studios haut de gamme ouvrent leurs portes à bas prix, pour la plus grande satisfaction des futurs acheteurs. Les voitures aussi affluent à présent sur des portails de ce type : Jaguar et Maserati se pavanent sur les annonces de la toile.

Commerce et ventes privées : le choc

Si l’apparition des boutiques en ligne a causé du tort aux supermarchés et magasins de mode, le phénomène de la vente évènementielle enfonce le clou : ces prix attractifs attirent une foule de clients loi d’être défavorisée et donc capable de dépenser des sommes non négligeables, surtout pour faire des affaires !

Aux dernières nouvelles, le directeur des Galeries Lafayette lui-même s’arrachait les cheveux en voyant le manque à gagner qui s’envolait sous ses yeux au profit du commerce en ligne privé, plus particulièrement au profit du leader de ce marché très lucratif.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Ludovic - 312 lectures
Site Internet : http://fr.bazarchic.com/
Suivre Bazarchic sur les réseaux sociaux : Facebook

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page