Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

La mémoire d'Arnaud Ruiz

La dernière œuvre du peintre Arnaud Ruiz, La Passion selon Icare, est vraiment une réussite. Cette toile est l’exemple même de ce que l’artiste peintre appelle l’expression de la mémoire profonde.

Dans cette création, le peintre se remémore les souvenirs de son enfance lorsqu’il dévalait les pentes des vallées alpines dominant les gorges du Drac noir, ses sensations de puissance et de virilité, son impression de dominer les abimes, de jouer avec le ciel et les flots qui rugissent au fond des vallons mystérieux.

La puissance d’évocation de l’oeuvre est extraordinaire, ces personnages mi-aigles, mi-hommes qui occupent progressivement tout l’espace du tableau sont l’évocation parfaite du sentiment de puissance et de virilité de l’enfant quand il s’envolait de rocher en rocher. Les couleurs sont admirables, précises, détaillées, lumineuses à souhait, chatoyantes et contrastées. Le feuillage des forêts, sous forme d’arabesques qui se multiplient à l’infini est extraordinaire de précision et semble en effet sorti tout droit de l’imagination d’un enfant.

Qui plus est, comme toujours, cet artiste peint sur un support minéral qu’il a au préalable gravé, sculpté dirons nous, si bien que l’oeuvre semble en relief. C’est une technique originale que le peintre Arnaud Ruiz a mis de longues années à mettre au point et qui apporte beaucoup à l’expressionnisme de l’oeuvre.

Oui vraiment cet artiste peintre n’a pas fini de nous surprendre. Merci monsieur Ruiz, continuez de nous faire rêver devant les images de votre enfance.

L’oeuvre est visible chez le peintre à son Atelier de Puy Cheny près de Limoges.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Julie - 623 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page