Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Les puces chez le chat

…Également connue sous l’appellation de « siphonaptera », la puce est un insecte ptérygote holométabole. Il en existe 2500 espèces avec 239 genres différents. Cet insecte est capable de sauter à une hauteur pouvant s’élever jusqu’à trente fois sa taille. Se nourrissant de sang, elle s’installe généralement dans le pelage des animaux. Après digestion, la puce laisse de minuscules croûtes noires dans la fourrure de l’animal. Pendant une période de trois semaines, cet insecte peut pondre jusqu’à 50 œœs par jour.

Une fois pondus, les œœufs tombent au sol. Leur éclosion se produit au bout de dix jours environ, en période estivale. Après l’éclosion, les larves se transforment en cocons qui attendent alors qu’un être vivant passe pour éclore. Ce phénomène se produit car le cocon peut sentir de loin la présence des êtres vivants sur lesquels ils peuvent grimper pour se nourrir. Au stade de cocon, l’œuf de puce peut survivre pendant près d’une année. En revanche, la durée de vie d’une puce qui s’alimente régulièrement de sang est de deux mois et demi environ. Lisez cette fiche pour en savoir plus sur la puce chez le chat.

Pour pondre, les puces choisissent généralement les matières en tissus tels que les draps, les canapés, les coussins et les couches. Un simple contact avec un autre animal déjà contaminé par les puces peut être la cause de la propagation de puces dans le pelage de l’animal que l’on possède. Que cet animal soit un animal domestique ou sauvage, le principe demeure le même. En sortant à l’extérieur, le chat court le risque d’attraper des puces. D’ailleurs, comme les cocons de puces n’éclosent qu’au passage d’un animal, il ne s’agit plus que d’une question de temps. Les cocons sont tout simplement des bombes à retardement. De ce fait, le risque d’attirer d’autres puces est extrêmement élevé. Pourtant, il n’est pas possible d’empêcher son chat de sortir.

Dans d’autres cas, il faut aussi garder à l’esprit que la puce peut être présente chez l’animal en raison d’un problème de santé. Si la prolifération des puces chez le chat n’est pas immédiatement traitée, plusieurs problèmes peuvent provenir. Dans certains cas, en plus des démangeaisons persistantes, plusieurs problèmes de santé peuvent survenir. Il faut prêter une attention particulière à la propagation de la puce chez le chat, étant donné que certains cas d’allergie à ces petites bêtes ont déjà été enregistrés. L’allergie se manifeste alors par un dégarnissage des flancs, du ventre ainsi que de la croupe. Dans d’autres cas, le chat peut finir par être victime d’une anémie suite à une trop forte exposition aux puces. Il ne faut pas non plus oublier que la puce transmet facilement la peste.

Pour assurer l’expulsion des puces, il est conseillé de brosser l’animal. On peut vaporiser des aérosols spécialement conçus à cet effet, de marque Frontline, sur la fourrure du chat. L’on peut aussi opter pour les produits à avaler qui se propagent dans le sang de l’animal et empoisonnent la puce après piqûre, les poudres ou encore des gouttes à verser sur le pelage ou la peau du chat.

Dans ce dernier exemple, il faut seulement veiller à bien écarter les poils du chat pour que le produit puisse correctement s’étaler. Les colliers anti-puces sont aussi très employés. Tous ces produits anti-puces pour le chat sont à employer même à titre préventif. Pour trouver des produits de ce genre, il suffit de se rendre sur le site Animaddict, qui propose une sélection de produits anti-puce pour le chat.

Les sites Internet spécialisés dans la commercialisation de ce genre d’articles foisonnent et évitent les déplacements physiques, les paiements et la livraison se faisant respectivement en ligne et à domicile. Il faut aussi veiller à traiter l’environnement du chat, afin d’anéantir les risques d’éclosion d’autres œœs. Les vétérinaires proposent souvent des vaporisateurs dont la principale fonction est d’exterminer les puces adultes et d’empêcher le développement des larves.

Mais il ne faut pas oublier que les cocons de puce résistent aux insecticides. Par ailleurs, l’on peut aussi passer l’aspirateur sur les moquettes et tapis afin de retirer efficacement les œœs et les larves stagnant dans les recoins de la maison. Un traitement mensuel est conseillé dans les endroits par lesquels le chat passe et il faut traiter le chat en même temps que l’on traite son environnement, car il peut y avoir aussi des puces dans la maison. Il faut aussi suivre à la lettre le mode d’emploi du produit utilisé. En cas de sous-dosage, le produit ne fonctionnera pas.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Pascal - 706 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page