Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Deux couleurs pour un ballon

Depuis quinze ans maintenant, les Parisiens sont habitués à voir planer au dessus du parc André Citroën (dans le quinzième arrondissement) un ballon permettant aux touristes de contempler la capitale à une hauteur de 150 mètres. Mais ce n'est pas là sa seule utilité : depuis 2008, il fait aussi office d'indicateur de la qualité de l'air parisien.

Des données très théoriques

Ainsi, le site internet du ballon donne chaque jour des informations à ce propos, et mentionne aussi les records enregistré par le matériel embarqué sur la ballon (matériel construit en partenariat avec le CNRS). On apprend ainsi que le 13 décembre dernier, le nombre de particules ultra-fines par litre d'air a ainsi atteint les six millions. Un peu comme se retrouver dans un bureau d'une vingtaine de mètres carrés en compagnie de huit fumeurs.

Mais il s'agissait là de mesures constatées en altitude, et non une estimation de ce que les Parisiens respirent. Pour cette raison, le ballon est depuis aujourd'hui pourvu d'un double système de couleur : la couleur générale du ballon informera sur la qualité de l'air dit ambiant ; et celle d'un cercle coloré, sur la toile du ballon, donnera une indication de la qualité de l'air au sol.

Au-delà de l'information, un plan d'action ?

Alors que la protection de l'environnement et du cadre de vie fait partie des priorités du grand chantier du Grand Paris, cette nouvelle fera peut-être avancer l'opinion des Parisiens en faveur d'une réduction du trafic routier autour et à l'intérieur de la capitale. Même si le trafic routier a fortement décru durant les années 2000, beaucoup reste encore à faire.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Pascal - 324 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page