Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Côté Sud Immobilier

Malgré l’acquisition d’une maturité non négligeable dans le secteur immobilier marocain, on ne peut préciser si la vente d’appartements à Marrakech a été touchée par la crise. En effet, que ce soit pour l’achat d’un Riad à Marrakech ou pour la location d’un autre type de bien immobilier, il est difficile d’affirmer avec certitude la température du monde immobilier de Marrakech. Cependant, sur ce débat, les promoteurs du milieu ont des avis partagés.

Capitale incontournable du tourisme d’affaire et balnéaire, Marrakech est doté d’atouts majeurs en matière touristique et immobilière que sont les riads. Ces fameuses maisons anciennes ne laissent pas les touristes indifférents au regard de leur charpente unique. C’est surtout grâce à la fascination et l’engouement des européens que ces demeures ont eu un tel succès. Que ce soit dans la Médina ou dans la palmeraie, les riads vont bon train et les prix montent et ne répondent à aucune logique.

Contrairement aux informations reçues ça et là, les riads ont retrouvé leur prestige et sont dans l’air du temps pour certains. Cependant, les innovateurs ont favorisés la demande étrangère au détriment des locaux. D’où la stagnation des ventes immobilières à Marrakech du fait de la focalisation de l’offre sur le haut standing. En plus, les cibles pour ce type d’immobilier ont estimé qu’il n’était pas encore temps d’acquérir une villa ou un Riad de haut standing au regard de la condition financière prévalue depuis 2008 dans les pays développés du monde. Alors, les acheteurs se raréfièrent et la négociation des prix s’ouvre à présent.

Par ailleurs, l’enchaînement de la hausse des prix de l’immobilier à Marrakech qui s’est fait ressentir à partir du deuxième trimestre de l’an 2009 est dû à la raréfaction des terrains nus dans la région. Les promoteurs voyant le manque à gagner, ils ont procédé par un ajustement des offres par la réadaptation des produits en construction afin de convenir à la demande locale auparavant lésée. Pour accentuer ce problème d’espace foncier, une politique de restriction est appliquée pour les autorisations de construire.

Malgré ces difficultés, Marrakech reste la porte d’accueil au Maroc pour ceux qui veulent acquérir un bien immobilier quelconque et ce malgré la crise qui n’a épargnée aucun secteur économique du monde.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Camille - 672 lectures
Site Internet : http://www.cote-sud-immobilier.com/

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page