Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Apple vs Samsung

Le verdict est tombé hier soir ! Malgré de longues discussions, Apple et Samsung n’ont pu éviter de s’affronter dans un procès très médiatique pour violation de brevets.

Apple a attaqué le premier, reprochant au fabricant coréen de copier le design de ses produits phares (iPhone et iPad) mais aussi d’utiliser des technologies dont la firme de Cupertino avait déposé les brevets.

La décision annoncée par Lucy Koh est forte contre le fabricant coréen. Il est reconnu coupable de violation de 5 brevets et de copie de design de l’iPhone 3G (4 modèles Samsung sont concernés). Apple, qui réclamait 2,75 milliards de dollars, touchera finalement un peu plus d’un milliard de dommages et intérêts.

Apple gagne une bataille importante

Ne souhaitant pas attaquer Google de front, car il ne faut pas s’y méprendre, c’est bien la firme de Mountain View qui est visée à travers Android, les dirigeants d’Apple ont concentré leurs efforts sur leur plus dangereux concurrent.

Bien que dominateur sur le marché des tablettes, Apple reste à la traîne sur celui des smartphones. La progression du Galaxy S3 est impressionnante puisqu’il s’est vendu à plus de 50 millions d’exemplaires contre 25 millions pour l’iPhone 4.

Apple compte sur cette décision pour le lancement de son iPhone 5, prévue en septembre prochain. Et la firme pommée ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’elle souhaite faire interdire la vente de certains produits Samsung sur le territoire américain. Cette demande sera examinée le 20 septembre et elle pourrait avoir un impact retentissant si Apple obtenait également gain de cause.

Qui sont les gagnants et les perdants ?

Hormis les deux protagonistes de l’affaire, on peut noter que deux autres firmes américaines étaient sensibles à la décision du juge Lucy Koh : Google et Microsoft ! Les deux géants de l’Internet vont indirectement être impactés par cette affaire.

Tout d’abord Google. Principal fournisseur du système d’exploitation des téléphones et tablettes Samsung avec Android, trois brevets détenus par Apple ont été violés : le zoom en pinçant avec ses deux doigts, le zoom en double-tapant sur l’écran et le rebond lorsque l’utilisateur arrive en bas de la page.

Avant sa mort, Steve Jobs avait déclaré dans sa biographie (ndlr : Steve Jobs de Walter Isaacson) qu’il était prêt à engager une guerre thermo-nucléaire pour détruire Android, qu’il jugeait être une pale copie d’iOs. SI l’on est loin d’une victoire fatale, le premier acte risque de contraindre les têtes pensantes de Google à revoir le fonctionnement de leur logiciel pour smartphone.

Avec cette victoire, Apple a toute la lattitude pour attaquer d’autres fabricants de téléphones dont l’OS est Android. Et il serait surprenant qu’elle s’arrête en si bon chemin.

L’entreprise qui pourrait en profiter est Microsoft. Avec son nouvel OS pour téléphone et tablette, elle peut se targuer d’avoir innové au contraire de Samsung. Une porte s’entrouvre pour la firme de Richmond et elle pourrait être la seconde gagnante de cette décision de justice.

Et les utilisateurs dans tout ça ?

Samsung a déclaré qu’il n’était pas le grand perdant de cette décision mais que ce serait les utilisateurs qui seraient les plus pénalisés. La réponse du fabricant coréen montre à quel point il a mis un genou à terre et qu’il lui sera difficile - sans être impossible - de se relever.

Les deux entreprises vont sans doute continuer de se battre pour innover. Comme le montre la vidéo ci-dessous, il leur reste encore beaucoup de travail sur la reconnaissance vocale. Là aussi, Apple a pris l’avantage !

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Camille - 691 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page