Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Pourquoi l'intégration en coaching et psychothérapie ?

Les principales écoles de Psychologie clinique étudiées par les psychologues à l’université sont la Psychanalyse, la Psychologie cognitivo-comportementale, les Théories systémiques et l’Ethnopsychanalyse dite aussi Ethnopsychiatrie.

Précisons que la psychologie clinique s’intéresse autant au fonctionnement psychologique normal qu’à ses dysfonctionnements. Normalité et anormalité se définissent en effet en exclusion l’une de l’autre, et surtout à partir d’études de cas bien concrets et réels. C’est la raison pour laquelle la psychologie clinique est une science humaine, et non pas simplement une idéologie ou une philosophie. De même, la psychologie clinique n’est pas une spécialité médicale, même si approche psychologique et approche biologique sont complémentaires dans de nombreux cas.

Tout cela étant, en outre, comme l’a bien montré Freud, entre le normal et le pathologique il n’y a pas le fossé que beaucoup croient. De nombreux phénomènes psychopathologiques ne sont en effet que l’exacerbation de phénomènes ou de tendances existant à l’état normal. C’est pourquoi il est erroné de croire qu’un état de normalité parfaite est facilement différenciable de l’anormalité, et vice versa.

Quoi qu’il en soit, chacune des principales écoles de psychologie clinique a théorisé des modèles et mis au point des techniques thérapeutiques dérivées des théories correspondantes, pour traiter les aspects anormaux ou pathologiques de certains modes de fonctionnement psychologique. Les mécanismes de défense, les distorsions cognitives et les transactions dysfonctionnelles en particulier, ont été beaucoup étudiés, si bien qu’on sait maintenant précisément quels sont les modes de fonctionnement psychologique et de raisonnements adaptés ou au contraire inadaptés.

Dans ce contexte, le courant de pensée dit de l’éclectisme ou de la pluriréférentialité en psychothérapie vise à utiliser de façon synergique, des techniques thérapeutiques appartenant à différentes écoles. Au-delà de leurs différences, il est possible en effet d’utiliser les techniques mises au point dans chacune des écoles pour apporter des solutions à certains problèmes et pathologies.

Ainsi, en utilisant les apports de plusieurs théories, le potentiel de réussite d’un traitement psychologique se trouve augmenté. L’intégration théorique est quant à elle une approche visant comme son nom l’indique, à intégrer dans une construction commune les apports en question.

Tout cela étant, comme chacun(e) devrait le savoir, les psychothérapies ne concernent pas que les patients ou les personnes rencontrant des difficultés.

Depuis fort longtemps déjà, beaucoup de personnes bien-portantes c’est-à-dire exemptes de pathologies, recourent aux psychothérapies pour aller au mieux ou développer leur potentiel. Les psychothérapies humanistes en particulier, ont donné naissance au mouvement dit du développement du potentiel humain qui concerne autant les patients que les bien-portants.

C’est une des raisons pour lesquelles la distinction souvent faite entre psychothérapie et coaching n’a pas beaucoup de raisons d’être.

Le coaching au sens employé en psychologie, est un accompagnement visant à développer les capacités d’une personne à atteindre des objectifs définis au départ ou pendant les premières séances.

En d’autres termes, comme cela a déjà été dit ailleurs, coaching et psychothérapie sont un peu comme l’endroit et l’envers d’une médaille ou d’un gant. Les mêmes modèles et les mêmes techniques permettent de définir les changements qu’il s’agit d’obtenir pour faire en sorte que la personne concernée atteigne un niveau de fonctionnement psychologique optimal, et obtienne ainsi les bénéfices correspondants.

Bien évidemment, comme chez Psychologue Paris,†le psychothérapeute ou le coach intervient aussi avec ce qu’il est, c’est-à-dire que toutes ses autres expériences et connaissances contribuent à éclairer ou à aider les personnes qui lui font confiance. Un autre point important est que dans un coaching, le professionnel s’interdit en principe toute forme directive d’intervention.

Tout cela étant, de toute manière, chaque psychothérapie et chaque coaching sont l’occasion de mettre au point une forme d’intervention adaptée sur mesure à la personne concernée.

Il s’agit d’un processus de co-construction du sens et non d’un ensemble de recettes toutes prêtes qu’il suffirait d’appliquer, car chaque personne est unique de même que chaque projet personnel ou professionnel.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Camille - 430 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page