Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

Vers une contraction du marché du mobile en 2012 ?

L’hégémonie des fabricants de smartphones ne pouvait laisser les opérateurs de téléphonie mobile indifférents plus longtemps.

Le lancement de l’offre mobile de Free a amorcé le branle-bas de combat chez les opérateurs historiques (comprenez Orange, Bouygues Telecom et SFR) qui, depuis l’‚ge d’or des années 2000, n’ont eut de cesse de perdre de leur influence. Imaginez qu’en 2000 on vous ait expliqué qu’en 2012 :

  • L’internet couterait 34 euros par mois avec plus de 200 chaines et les appels illimités sur les fixes et les mobiles (à l’époque c’était de la science fiction et les plus geeks d’entre nous ouvraient à peine leur premier compte caramail)
  • Un abonnement téléphonique sur un téléphone portable avec appel et internet illimité à 20 euros par mois sans engagement (c’était encore de la science fiction il y a un an)

Non contents d’avoir perdu d’importantes sources de revenu et d’hériter d’un business modelè dont l’avenir est pour le moins incertain - pour ne pas dire carrément sombre - les opérateurs ont du se soumettre à toutes les exigences des fabricants de portables afin de pouvoir les commercialiser. Nous nous souviendrons des montants astronomiques versés par Orange pour avoir l’exclusivité de l’iPhone, ou plus récemment de l’effort consenti par Vierzon aux …États-Unis pour commercialiser l’iPhone 4S.

Ajoutons à cela la piètre image des ces opérateurs dans l’opinion publique, qui ne pardonne pas les prix abusifs pratiqués durant toutes ces années, les engagements sur des durées trop longues ou les services de réparation payants. On se rappellera que dans le cadre d’un contrat de service de réparation iPhone, Orange n’hésitait pas à facturer 190 euros pour changer une vitre iPhone 3 GS et qu’Apple vendait un écran iPhone deux fois le prix pratiqué ailleurs.

Ces pratiques ont suscité la colère des consommateurs et l’appétit de nouveaux acteurs alléchés par un marché très juteux. En 2012, sous l’effet conjoint de la crise économique et de la guerre des prix, le marché du mobile sera amené à se contracter. Les opérateurs devront dès lors reprendre l’initiative vis à vis des fabricants de mobiles. La bataille promet d’être ‚pré et de grands changements interviendront dans les mois à venir.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Julie - 397 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page