Infinisearch sur Twitter Infinisearch sur Facebook Infinisearch sur Google+

L’humanité vit désormais au-dessus de ses moyens

Le 13 août dernier, l’humanité a consommé l’équivalent de ce que la planète pouvait fournir en un an. En 1970, ce « jour du dépassement », survenait en décembre. L’ONG Global Footprint Network tire la sonnette d’alarme.

Puiser dans les réserves

C’est le 13 août dernier qu’ait survenu ce que les anglophones nomment l’«overshoot day», en Français, le « jour du dépassement ». Il s’agit du moment où l’humanité a consommé l’équivalent de tout ce que la Terre pouvait fournir en un an. Et ce jour survient de plus en plus tôt, ce qui inquiète l’ONG Global Footprint Network.

Il faut dire qu’en 1970, ce jour était survenu le 23 décembre, ce qui signifiait que les hommes ne puisaient dans les réserves de la planète que durant 8 jours. En 1980, il survint le 3 novembre. En 2000, le 4 octobre et en 2015, le 13 août. On estime qu’actuellement, ce jour du dépassement se rapproche du début de l’année au rythme de trois jours par an et que d’ici à 15 ans, il faudra deux planètes comme celle que nous occupons actuellement pour nourrir toute l’humanité.

Les causes de ce qui préfigure comme une catastrophe si rien n’est fait puisent leur origine dans notre mode de consommation. Il faudrait bouleverser celui-ci pour parvenir à stabiliser puis inverser la tendance. Le réchauffement climatique contribue d’ailleurs pour beaucoup à ce phénomène.

Une information qui a une résonance toute particulière à l’approche de la COP21 qui doit absolument aboutir à un résultat et éviter de renouveler le fiasco du sommet de Copenhague de 2009.

Quelques infos supplémentaires

Actualité publiée par Julie - 525 lectures

Partager sur les réseaux sociaux
Haut de page